Google veut mettre fin aux textes illisibles du CAPTCHA

CAPTCHA (Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart) offre un moyen aux sites Web de pouvoir distinguer les humains des robots, afin d’éviter leurs enregistrements automatiques ou des spammeurs.

Les CAPTCHA gênèrent à l’écran des caractères dont le but est d’être difficilement déchiffrés par les « bots » mais pas par les humains. Ils sont conçus en utilisant plusieurs techniques différentes, notamment l’utilisation d’une table de hachage chiffrée ou cachée.

Ils ont été largement adoptés sur les sites Web comme un moyen de sécurité. Cependant, les textes générés sont délibérément déformés, rendant leur identification pénible pour l’humain. De nombreux internautes voient en CAPTCHA un outil de nuisance.

Mais cela pourrait bientôt changer, car Google vient de dévoiler une nouvelle implémentation du CAPTCHA, plus simple et plus efficace. Le système est basé sur une simple case à cocher pour l’internaute, disant « Je ne suis pas un robot ».

« Bien que la nouvelle API puisse paraître simple, il y a un haut degré de sophistication derrière cette modeste case », écrit dans un billet de blog Vinay Shet, ingénieur chez Google.

Le système, baptisé « No-CAPTCHA », repose sur l’analyse du comportement de l’utilisateur, avant, pendant et après avoir passé le test du CAPTCHA. Google a recourt, notamment, à l’analyse des mouvements du curseur de la souris, de l’adresse IP ou encore des informations contenues dans les cookies des navigateurs.

Le système fonctionne dans environ 80% des situations. En cas de soupçon sur l’utilisateur, Google affichera un CAPTCHA traditionnel. Cela a été notamment le cas lors des tests pour 20% des utilisateurs de Bundle Humble et 40% des utilisateurs de WordPress.

Pour les utilisateurs de terminaux mobiles, Google affichera une petite image en haut de l’écran. Ils seront invités à choisir dans une liste d’images affichées en dessous, celle qui ressemble le plus à l’image du haut.

La nouvelle API de Google est déjà utilisée par des sites populaires comme Snapchat, WordPress, Humble Bundle. Selon le géant de la recherche, les utilisateurs seraient satisfaits de la nouvelle expérience offerte, permettant d’accéder plus rapidement à ces sites.

L’API est actuellement disponible pour tous les développeurs qui souhaitent l’intégrer à leur site Web.

source

Laisser un commentaire

* Please arrange the below number in decreasing order

*